Quand Galilée rime avec succès !

Les 24 et 26 janvier 2018, les étudiants du M1 Communication Scientifique ont présenté la lecture-théâtre “La Vie de Galilée” de Bertolt Brecht. Avec une première représentation au Vaisseau et une seconde au Planétarium de Strasbourg, ils ont fait leurs premiers pas dans la réalisation intégrale d’un projet collectif.

Une équipe sous la lumière des… guirlandes !

160 spectateurs : une récompense bien méritée de l’investissement des étudiants.
De la réservation de salles à la communication de l’évènement, la gestion du projet impliquait également la rédaction d’un communiqué de presse, la quête de pupitres et la création d’une affiche originale. S’ajoute à cela un travail artistique au cours duquel les M1 ont fait revivre la grande découverte de Galilée, en passant “de lire à dire”.

Une grande première

Christel Le Delliou, chargée de mission culturelle du Vaisseau, a prêté l’Auditorium pour la représentation du 24 janvier. Après une visite de la salle, les réglages lumières et sons ont été effectués. Le jour J, tous les étudiants se sont mobilisés pour mettre en place le matériel et le buffet, qui suivait la représentation.

Une rapide répétition pour tester voix et placements, et les voilà lancés sur scène, pour leur première lecture théâtrale sur la vie de Galilée. La centaine de spectateurs présente a pu rencontrer et débattre avec les étudiants à la fin de celle-ci. Les retours étaient très positifs : “On suivait bien l’action, les personnages et leur évolution, bien qu’il y ait un changement d’acteurs. Cela rendait la pièce dynamique. Les détracteurs de Galilée étaient vraiment intéressants, ils représentaient parfaitement le poids de l’Institution sur les avancées scientifiques.”, précise Sibylle, étudiante.
M. 
Adamiec, le metteur en scène, a qualifié le groupe de “réelle équipe”, passant auprès de chaque étudiant pour les féliciter et les conseiller en vue de la prochaine représentation au Planétarium.

Lecture sous la voûte céleste

La tête dans les étoiles

Dans une ambiance plus intime, la deuxième lecture théâtralisée affichait complet.
Le choix du lieu a été fortement apprécié des lecteurs et spectateurs : “Quel meilleur endroit pour représenter La Vie de Galilée de Bertolt Brecht ? Quel meilleur décor pour cette pièce que la voûte étoilée ?” complimente Antoine Hatzenberger, professeur de philosophie.
La qualité de cette représentation est notamment due au grand investissement de Natacha Toussaint, médiatrice scientifique au Planétarium. L’esprit regorgeant d’idées créatives, Natacha a proposé de nombreuses animations illustrant parfaitement le contexte. Les lunes de Jupiter, le système solaire, des portraits de Galilée accompagnaient les étudiants au fil de la lecture.
Par une pluvieuse soirée d’hiver, tous les spectateurs étaient ravis de pouvoir (re)découvrir ce texte fort, rendu avec pédagogie et humour, et tourner ensemble autour du Soleil ” ajoute avec enthousiasme Antoine Hatzenberger.
Devant le succès de la pièce, Natacha et le professeur de philosophie désiraient vivement une troisième représentation.

Une expérience très positive pour lecteurs et spectateurs, à renouveler prochainement. Affaire à suivre…

L’équipe au complet : saurez-vous retrouver le nom caché ?

Laura AMODIO, Marieke D’ARGENT et Louise GUY