Remue-Méninges 2017 : la science se mêle à l’art

Du 11 au 14 avril 2017, l’équipe au complet s’est rendue au festival Remue-Méninges à Echirolles (Isère), fidèle à cet événement immanquable pour Cyclope. Dédié à la vulgarisation et à la sensibilisation du jeune public, notamment des scolaires, le festival permet  quelques mises en pratique pour les étudiantes. Cette année, le thème réunit sciences, arts et cultures.

Sur le départ, la team CS est au complet, prête pour de nouvelles aventures !

Neuf heures du matin, quai de gare, Strasbourg. Les bras chargés et les méninges encore “embrumées” à cette heure matinale, les cyclopettes s’en vont à la rencontre de la médiation.  Un long périple les attend : descente des plaines d’Alsace puis de la Bourgogne, changement de train à Lyon pour finalement apercevoir les sommets enneigés des Alpes. Vous l’aurez sûrement compris, les sept élèves de M1 se rendent à Grenoble, à l’occasion de la seizième édition de Remue-Méninges organisée par la bienveillante Najia Nouibi.

Expériences scientifiques et regard sur la culture

Les étudiantes se sont remuées les méninges plusieurs semaines durant, entre documentation et conception des ateliers, concoctés avec soin et créativité. Le thème du festival dévoilé, « sciences, arts et cultures », il ne restait plus qu’à cogiter. Ainsi, de la réflexion et des idées de chacune, trois ateliers sont nés.  Au menu : peinture, illusions d’optique et sons.

Dans un but ludique et pédagogique, le festival propose en tout une vingtaine d’ateliers déclinés sous de nombreuses thématiques : physique, chimie, mathématiques, histoire, astronomie et environnement. Remue-Méninges rassemble une grande diversité d’organismes (associations, universités, ou encore musées) et permet ainsi de présenter un panel d’expériences aux enfants.

“Dans l’œil du Cyclope” : comment fonctionne notre œil ? A partir d’illusions d’optique, les enfants découvrent le phénomène de persistance rétinienne et repartent avec le thaumatrope qu’ils ont eux-mêmes fabriqué.

« La science à la portée des enfants »

Telle est la devise du festival. Alors que la semaine débute par l’installation des stands, très vite les enfants remplissent la salle des fêtes allouée pour l’événement. Un accueil chaleureux et une ambiance « bon enfant » au sein des bénévoles, tout est pensé pour recevoir au mieux le public et surtout, partager sa passion pour les sciences.

Durant ces quatre jours d’animation, Cyclope a pour mission de faire découvrir et éveiller la curiosité des plus jeunes, transmettre les valeurs d’une science ouverte sur le monde et la rendre accessible aux filles comme aux garçons.

C’est aussi l’occasion de partager, rire, faire les touristes et prendre le téléférique*, finir par un dernier repas aux allures de festin et, il est déjà temps de rentrer pour Cyclope. Cette semaine chargée en émotions, en rencontres et au rythme effréné a été une belle aventure humaine.

Sortie touristique pour Cyclope et photo souvenir avec leurs collègues du Palais de la Découverte (Paris)

Célia ESNOULT


* ou téléphérique, selon votre convenance