Projet théâtre : la fission nucléaire n’est pas qu’une histoire de bonhomme

A peine l’année commencée et déjà, les nouvelles arrivantes du Master Communication Scientifique s’immergent dans le thème de la formation. Au menu, du théâtre scientifique : elles abordent la physique quantique à travers la pièce Copenhague de Frayn, qu’elles donneront en représentation début 2017 ! Affaire à suivre…

Les nouvelles M1 prennent la pose pour Cyclope entre deux cours

Les nouvelles M1 prennent la pose pour Cyclope entre deux cours

Durant le premier semestre, les M1 suivent les cours de théâtre dans le cadre du Master Communication Scientifique, et bien sûr, dans l’optique de futures représentations.

Pour le moment, il est temps de répéter : elles sont épaulées et supervisées par Martin Adamiec, metteur en scène passionné et expérimenté. « Passer de lire à dire » tel est son mot d’ordre.

Cette année, elles interpréteront « Copenhague » de Michael Frayn, une pièce écrite en 1998,  mettant en scène la mystérieuse rencontre entre Niels Bohr et Werner Heisenberg en 1941, deux grandes figures de la théorie quantique. Dans cette folle entrevue mais justement ramenée à la raison par l’épouse de Bohr, Margrethe, la conversation oscille entre conflit mondial et souvenirs communs, principe d’incertitude et complémentarité. Dans un contexte historique marquant, Frayn nous transporte dans un dialogue fabuleux insistant sur un fait réel : les recherches sur la bombe atomique. Un texte riche en émotions qui permet de réfléchir à l’éthique scientifique !

Vous l’aurez compris, elles comptent vous présenter une lecture théâtralisée, et, il est temps de prévoir la communication et la préparation de ces futurs évènements. Des nouvelles du projet théâtre des M1 vous seront communiquées d’ici peu !

Célia Esnoult