Cyclope se remue les méninges

À l’occasion de la quinzième édition du festival Remue-Méninges, cinq étudiants de l’association Cyclope se sont rendus à Échirolles, en banlieue grenobloise, pour transmettre leur amour de la science. Organisé par l’association Enjeu – Les Pionniers de France, ce festival scientifique qui s’est tenu du 5 au 8 avril 2016, est destiné aux classes d’écoles primaires.

Les bras chargés de matériel, les étudiants du master communication scientifique de Strasbourg descendent du tramway grenoblois sous le regard bienveillant des montagnes alentours. Dans leurs besaces : éoliennes miniatures, circuits électriques, maquettes ; le résultat de plusieurs semaines de réflexion aboutissant à trois animations.

Fascinés par le jeu d'adresse sur l'électricité, les enfants font montre de persévérance

Fascinés par le jeu d’adresse sur l’électricité, les enfants font montre de persévérance

La science est-elle l’avenir de l’Homme ?

Pour répondre au thème annuel du festival, les étudiants ont mis en avant l’interactivité et le ludique. Le tri sélectif est à l’honneur dans une animation proposant aux enfants de classer des déchets en fonction des normes françaises pour obtenir (ou perdre) des points de propreté pour la planète Terre faisant évoluer une frise de pollution. Les énergies renouvelables, et notamment celles du vent, faisaient l’objet de l’atelier découverte sur les éoliennes et un jeu d’habileté mettait l’accent sur le fonctionnement de l’électricité.

La réalité virtuelle, le monde polaire, les gravures mathématiques de l’artiste Patrice Jeener, l’azote liquide du Palais de la Découverte et bien d’autres ; autant d’animations et de stands qui ont contribué à la grande diversité scientifique, à la qualité du festival et à l’émerveillement des enfants.

De nombreux intervenants du festival sont de jeunes étudiants

Les étudiants Cyclope et leurs collègues intervenants du festival

Ambiance chaleureuse.

D’une générosité et d’une bienveillance exceptionnelle, Najia Nouibi, l’organisatrice, a remué ciel et terre pour le bonheur des enfants et le confort des intervenants. Hébergés en auberge de jeunesse à quelques minutes à pieds du centre d’exposition, les étudiants du master 1 n’ont manqué de rien tout au long de cette semaine. Cette expérience a permis à certains de renforcer leur passion pour l’animation et la médiation scientifique et a été l’occasion de belles rencontres, entre autres avec les étudiants du master équivalent de Grenoble et les animatrices du Palais de la Découverte.

William Rowe-Pirra