Singer la scène

Les master 1 ont présenté une lecture de la pièce théâtrale de Vercors, Zoo ou l’assassin philanthrope. Un questionnement humoristique sur la définition de l’homme qui met en scène des personnages tour à tour pensifs et loufoques. L’expérience scénique s’est révélée des plus jouissantes pour les étudiants, avec des retours enjoués de la part du public.

Après des répétitions de novembre à février dirigées par le metteur en scène Martin Adamiec, la lecture-spectacle a eu lieu le 17 février à l’Université de Strasbourg puis le 7 mars salle Munsterhof dans le centre ville. Les voix des étudiants de Master 1 ont fait revivre l’histoire de ce procès dont le but n’est autre que d’établir une définition de l’homme.

Sous le voile comique d’une parodie de figures scientifiques et judiciaires sont mis en scène le meurtre, la tolérance ou l’anthropologie, les scènes faisant échos au réel procès de Valladolid. La pièce, prenant place au 19e siècle, use des mots justes et des répliques cinglantes pour former un discours curieusement adapté aux problèmes modernes.

En parallèle des répétitions, les étudiants se sont chargés de toute la communication autour des représentations : création d’affiches, tractation, diffusion par les réseaux universitaires et même un petit teaser vidéo tourné avec la Direction des Usages du Numérique(DUN).
Malgré ces efforts acharnés, il faut avouer que les spectacles n’ont pas fait salle comble. Mais ce n’est pas le cas du public qui, lui, est ressorti comblé !

Chloé Huguenin